Murs chauffants : quels prix et comment les installer ? Nos conseils de pro

Le mur chauffant n’est pas aussi populaire que le plancher chauffant, mais il n’est pas loin de l’être. Ce concept que les spécialistes tendent à qualifier de révolutionnaire permet de réaliser des économies non négligeables, au même titre que tout dispositif de chauffage écologique. Le mur chauffant assure un excellent confort thermique, et à l’instar du plancher chauffant, il libère la pièce du distributeur de chaleur. Comme il est éligible aux aides et aux réductions d’impôtsl’installation d’un mur chauffant doit être prise en main par un professionnel.

Comment fonctionne le mur chauffant ?

Le concept du mur chauffant est très simple à comprendre. Il s’agit d’un réseau de tuyaux incorporé dans les murs et qui est relié au circuit de chauffage central. Autrement dit, il peut fonctionner avec une chaudière ou une pompe à chaleur.

Le principe est le suivant :

  • L’eau chaude propulsée dans les tuyaux émet de la chaleur par convection sur le mur
  • La chaleur est propagée dans la pièce par rayonnement

Dans le cadre d’une construction, les tuyaux sont placés dans des briques alvéolées. Pour une rénovation par contre, les tuyaux sont fixés sur des rails. Il est également possible de les installer dans des panneaux. Ce système présente l’avantage d’être plus facile à mettre en place que le plancher chauffant. Lorsque les tuyaux sont posés, le mur peut être recouvert d’un enduit et peint. Vous pouvez également le tapisser ou le carreler, en fait, toutes les options de décoration sont possibles.

À l’instar des autres dispositifs de chauffage, le mur chauffant se programme au gré des envies et des besoins. Il peut être couplé au réseau domotique de la maison pour une utilisation plus simplifiée. Pouvant être mis en marche ou arrêté pendant toute une saison, un mur chauffant contribuera à faire baisser votre facture électrique de moitié dans les meilleures des situations.

Comment installer un mur chauffant ?

À l’image du plancher chauffant, les tuyaux qui composent le mur chauffant sont totalement invisibles. En outre, ce système ne génère aucune contrainte dans l’aménagement et la décoration de la pièce.

L’installation d’un mur chauffant est une affaire de professionnel. Assurez-vous de confier votre projet à un prestataire qui possède les compétences et les accréditations nécessaires pour réaliser un tel travail.

Trouvons un fabriquant un chauffagiste dans votre ville

demander un devis dans votre région

Rappelons que le mur chauffant est soit électrique, soit hydraulique ou bien chauffant et réversible, dépendamment du circuit de chauffage central dont vous disposez. Lorsqu’il est raccordé au réseau du chauffage central (généralement des tubes PER de Ø 16 mm), le circuit va se mettre à converger vers une nourrice qui est reliée à la chaudière. Par définition, une nourrice désigne le dispositif tubulaire équipé de plusieurs connexions dont l’une est consacrée au raccordement du tuyau d’arrivée d’eau.

C’est à partir de la nourrice que vous allez pouvoir régler le débit et la température de l’eau qui circule dans l’ensemble du circuit. Le mur chauffant peut être installé dans toutes les pièces d’une habitation, des chambres, au séjour, en passant par la salle de bain et la cuisine. Pour la maison à multiples niveaux, prévoir pour chaque étage une nourrice. Attention, la nourrice doit être posée plus haut que le circuit qu’elle alimente.

Si pièce de 10 m², il faut :

  • Une couronne de PEDR
  • Des rails de pinçage
  • Des supports pour boucles à 90 °
  • Des chevilles à frapper Ø 6 x 40 mm
  • Deux raccords réducteurs Ø 16 mm/10 mm à glissement
  • Deux nourrices à 4 zones

Les outils de travail sont :

  • Le crayon de menuisier
  • Le niveau à bulle
  • La règle de maçon
  • Un marteau
  • Une clé anglaise
  • Une pince à sertir
  • Une pince coupe-tube
  • Une pince à évaser
  • Un perforateur

Première étape : mettre en place les tuyaux

La première chose à faire consiste à faire le traçage de deux lignes horizontales espacées de 2.10 m et qui correspondent aux extrémités hautes et basses du circuit. Le niveau à bulle et la règle de maçon seront très utiles pour ce travail.

Ensuite, il faudra tracer les emplacements qui seront pour les rails de pinçage verticaux qu’il faut espacer d’un mètre. Sur ces emplacements, il faut fixer les rails avec des chevilles à frapper.

Une fois que les rails sont en place, mettre en place le tube PER en respectant le premier tracé. Il faut tendre le tube et le clipser dans les encoches du rail. Il faut tapoter délicatement avec un marteau pour qu’il se fixe correctement.

Par la suite, il faut clipser sur le rail les supports qui servent à maintenir les boucles. Attention ! Il faut toujours garder un écartement égal pour chaque boucle du circuit.

Il faut remonter le circuit jusqu’au second tracé et ensuite le faire redescendre pour que les deux extrémités puissent se rejoindre. Le tube PER ne doit jamais être plié. Pour le courber, il faut utiliser le coude à 90 °.

Deuxième étape : le raccordement avec le circuit de chauffage

Si le diamètre du circuit est de 10 mm, celui des tubes de la nourrice doit être de 16 mm pour qu’elle puisse assurer un bon débit. Il faut maintenant préparer les tubes et installer les raccords réducteurs. Il faut commencer par évaser le tube de 16 mm de diamètre, puis mettre en place la bague à glissement. Ensuite, introduire l’embout cranté du raccord et faire déplacer la bague en direction du raccord par le biais d’une pince qui sert également à comprimer le tube. Ajuster la longueur des tubes en les coupant avec une pince.

Il faut passer exactement par les mêmes étapes pour les tubes d’arrivée et de retour d’eau du circuit mural avant de les connecter aux raccords réducteurs. Plaquer les tubes contre le mir au moyen de cales.

Pour finir, il faut relier le circuit avec les nourrices au moyen des tubes de 16 mm de diamètre. Le tube d’arrivée doit être raccordé avec la nourrice rouge, et le retour doit être raccordé à la bleue.

Recouvrir le mur d’un enduit et laisser sécher avant de peindre.

Quel est le prix d’un mur chauffant ?

Sur le long terme, un mur chauffant permet de réaliser d’incommensurables économies d’énergie. Cependant, son installation a un coût qu’il faut tout de même prendre en compte.

Éléments à considérer
Tarif en euro
Main d’œuvre par m²
À partir de 100
Matériel de distribution
250 à 350
Finition du mur
À partir de 100

Avantages et inconvénients du mur chauffant

Le mur chauffant présente un bon nombre d’avantages, mais il n’est pas à 100 % infaillible.

Mur chauffant
Avantages
Il diffuse une chaleur homogène dans la pièce.
Ce dispositif est plus simple à installer que le plancher chauffant.
Il est complètement invisible.
Son mode de diffusion par rayonnement évite toute circulation d’air. Cela ne laisse aucune chance à la poussière et aux acariens.
Ses performances sont telles qu’il vous fait faire des économies en offrant le même confort thermique à 18 °C que pour des convecteurs à plus de 21 °C.
Ce dispositif peut être couplé avec une pompe à chaleur, auquel cas il devient réversible.
Inconvénients
S’il est choisi dans le cadre d’une rénovation, le mur chauffant engendre une augmentation du mur et donc une diminution de la pièce.
Le temps de chauffe est plus lent que celui d’un chauffage par convection. Toutefois, il restitue la chaleur beaucoup plus longtemps.
Pour une diffusion optimale de la chaleur, il ne faut jamais mettre des meubles contre le mur chauffant.

 Vers le haut