Pourquoi construire un plafond chauffant ? Comment s’y prendre et à quel prix ?

Le plafond chauffant n’est pas aussi populaire que le chauffage par le sol et le chauffage électrique, mais possède ses propres atouts qui méritent d’être étudiés. Le chauffage par le plafond convient particulièrement aux travaux de rénovation. Il suit le même principe que le plancher chauffant, mais diffuse la chaleur depuis le haut. Voici tout ce qu’il faut savoir sur le plafond chauffant : pourquoi, comment et à quel prix le construire.

Comment fonctionne un plafond chauffant ?

Le plafond chauffant diffuse la chaleur par phénomène de rayonnement à 80 %. Les 20 % restants sont diffusés par convection. Par conséquent, utiliser un plafond chauffant permet d’avoir une chaleur homogène sur 60 à 90% de la surface de la pièce. Le système de chauffage doit être caché sous un faux plafond d’une épaisseur inférieure ou égale à 10 cm.

Prix moyen d’un plafond chauffant (pose comprise)

Entre 110 et 250 €/m2 TTC

Les types de plafond chauffant

A la différence de certains systèmes de chauffage, le plafond chauffant se base plus sur le mode de diffusion de chaleur que sur le type de chauffage. Ainsi, il peut être soit en relation direct avec le chauffage central (une chaudière ou une pompe à chaleur), soit composé de panneaux ou de films électriques rayonnant. De ce fait, on distingue trois principaux types de plafond chauffant : le plafond chauffant hydraulique, le plafond rayonnant modulaire et le plafond rayonnant au plâtre.

Le plafond chauffant hydraulique

Il est doté d’un réseau de tubes hydrauliques via lequel l’eau chaude circule en circuit fermé. A titre d’information, l’eau chaude provient de la chaudière ou de la pompe à chaleur.

Le plafond rayonnant modulaire ou PRM

Ce type de plafond chauffant est muni de modules chauffants et isolants fixés au plafond par une structure métallique. Un parement décoratif est ensuite installé pour assurer un rendu esthétique.

Le plafond rayonnant au plâtre ou PRP

Il prend appui sur un film chauffant électrique qui se trouve au niveau du panneau isolant (ce dernier est fixé au plafond). Afin de cacher toute l’installation, il faudra aussi placer des plaques de plâtre.

Pourquoi construire un plafond chauffant ?

Même s’il est encore peu connu, le plafond chauffant peut être très avantageux à installer. L’un de ses principaux avantages est le fait qu’il fournit un confort thermique élevé. En effet, le plafond chauffant procure une chaleur plus douce et homogène. En parallèle à cela, il limite le processus de convection. Ce qui permet de réduire le brassage d’air, mais aussi les allergènes.

Le plafond chauffant offre aussi un temps de chauffe plus rapide que les autres systèmes de chauffage (environ 30 minutes).

Il est plus esthétique du fait que son système supprime les radiateurs muraux pour ainsi libérer plus d’espace. En plus, son installation est plus fiable et plus simple que pour un plancher chauffant. Par conséquent, il ne requiert que peu d’entretien.

Si vous optez pour le plafond chauffant hydraulique, vous pouvez bénéficier de son double service. C’est-à-dire qu’il peut à la fois servir de chauffage et de climatisation.

Astuce de notre expert

Si l’installation d’un plafond chauffant vous intéresse, nous vous recommandons de faire appel à un pro dès maintenant. Cela vous permet de bénéficier de ses nombreux conseils et d’être certain que votre système de chauffage soit rentable. Vous pouvez utiliser notre formulaire de mise en relation pour trouver tous les prestataires près de chez vous, leur demander des devis et comparer les prix. La démarche est rapide et sans engagement.

Installation de plafond chauffant : comment faire ?

Même s’il est dans la plupart des cas intégré à un projet de rénovation, le plafond chauffant est aussi adapté aux maisons neuves. Lorsqu’il est intégré à un mode de production de chaleur écologique, le plafond chauffant offre une amélioration énergétique à votre logement.

Pour l’installer, il faut connecter les blocs de plafond chauffant les uns aux autres. Une fois cela fait, il faut relier l’ensemble soit au circuit de chauffage central, soit au circuit électrique.

L’installation fait donc rabaisser la hauteur du plafond ; et en diminuant le volume de la pièce à chauffer, vous faites systématiquement aussi plus d’économies d’énergie.

Prix d’un plafond chauffant

Le prix d’un plafond chauffant dépend de nombreux facteurs tels que : la marque, la puissance de l’installation, la surface à chauffer, le type de plafond chauffant et la technologie choisie. Voici une variation du prix d’un plafond chauffant selon le modèle, fourniture et pose comprise :

Modèle de plafond chauffant Prix hors pose (TTC) Prix posé (TTC)
Plafond chauffant hydraulique Entre 50 et 70 €/m2 Entre 110 et 190 €/m2
Plafond rayonnant modulaire Entre 80 et 100 €/m2 Entre 140 et 220 €/m2
Plafond rayonnant au plâtre Entre 80 et 130 €/m2 Entre 140 et 250 €/m2

Les aides et subventions disponibles pour le plafond chauffant

En faisant appel à un professionnel agréé, vous pouvez bénéficier de certaines aides et subventions pour l’installation de votre plafond chauffant. Parmi celles-ci, nous pouvons citer :

  • Le taux de TVA réduit à 5,5% : que vous pouvez obtenir en confiant l’achat et la pose de votre plafond chauffant à un professionnel certifié RGE.
  • L’éco-prêt à taux Zéro
  • Les aides de l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH), qui sont destinées aux ménages au revenu modeste, désirant améliorer leur habitat.
  • Le Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique (pour le cas de l’utilisation d’une pompe à chaleur) : dédié aux travaux qui permettent de baisser de façon significative la consommation énergétique.
  • La Prime Energie

Notre avis sur le plafond chauffant

Même s’il est encore peu populaire en France, le plafond chauffant peut être la meilleure solution dans certains cas, c’est pourquoi il faut toujours demander l’avis d’un pro. En effet, faire installer un plafond chauffant est pertinent pour les appartements à risque de surconsommation énergétique, ou encore dans le cas des maisons avec une hauteur sous-plafond élevée. Même si la pose d’un plafond chauffant coûte plus cher, il peut être économique sur le long terme s’il est bien installé. Sachez aussi qu’il peut coûter moins cher qu’un faux plafond classique en PVC, en bois ou en plâtre, surtout en termes d’énergie gaspillée. Vous économiserez donc assez si vous choisissez le plafond chauffant.

Conclusion

En résumé, le choix du plafond chauffant se repose sur trois qualités : le fait qu’il soit une solution plus confortable (confort thermique élevé), le fait qu’il permet d’échapper à l’installation de plusieurs radiateurs (pas toujours esthétiques), et le fait qu’il soit une excellente solution pour les appartements (dans la plupart des cas). Si vous vous sentez concerné, alors le plafond chauffant peut être une alternative pour vous. Il ne vous reste plus qu’à choisir parmi les trois modèles existants : plafond chauffant hydraulique, rayonnant au plâtre ou rayonnant modulaire.