Coupler chaudière et ECS ou choisir séparément ? Nos conseils de pros

La combinaison de l’eau chaude sanitaire et le chauffage est une pratique assez courante chez les familles qui se chauffent au fioul ou au gaz. Toutefois, cette pratique impose l’utilisation de la chaudière tout au long de l’année ce qui peut amener à des gaspillages d’énergie. Actuellement, les fabricants ont mis au point des alternatives plus économiques et plus écologiques au grand plaisir des usagers. Cependant, beaucoup restent sceptiques quant à la réelle efficacité de ce système. Entre utiliser sa chaudière pour chauffer son eau ou séparer les appareils de chauffage de production d’eau chaude, les avis sont partagés. Plus de détails dans cet article.

Le couplage chaudière et ECS : le principe

Le couplage chaudière et ECS est vu comme une alternative énergétique visant à optimiser la production d’eau chaude sanitaire tout en chauffant une habitation. Sur le long terme, ce choix permet de réaliser d’importantes économies, mais il n’est pas non plus infaillible.

Pour faire simple, la combinaison du chauffage et de la production d’eau chaude sanitaire est l’action d’utiliser une même source d’énergie et le même système pour chauffer les pièces de l’habitation et pour chauffer l’eau dont vous avez besoin pour vous laver, cuisiner et assurer l’essentiel de vos corvées. Comme nous le disions plus tôt, le couplage est avant tout une affaire de choix. Toutefois, il est plus judicieux de choisir cette option dans le cas où votre habitation est alimentée par un gros débit d’eau ou si vous disposez de plusieurs salles de bains. De cette manière, la mise en place de l’équipement sera plus simple. Le chantier va générer moins de frais, et vous allez faire d’incommensurables économies en utilisant une seule et même source d’énergie.

Comment fonctionne la combinaison chauffage-eau chaude sanitaire ?

Le chauffage combiné allie l’usage des énergies fossiles comme le gaz à l’énergie solaire ou la production d’électricité. En principe, la chaudière à condensation (qui s’occupe du chauffage des pièces de la maison) est associée à un chauffe-eau thermodynamique ou CET (qui se charge du chauffage de l’eau via une pompe à chaleur et un ballon de stockage).

Plus concrètement, la chaudière à condensation va récupérer la chaleur présente dans la fumée de combustion et l’utiliser pour chauffer les pièces et l’eau chaude sanitaire. Le principe est le même que pour la chaudière traditionnelle, sauf qu’ici, la chaudière est investie de deux missions au lieu d’une seule. Le chauffe-eau thermodynamique va couvrir les besoins en eau chaude de toute la famille. Quant au CET, il va utiliser la chaleur présente dans l’air ambiant pour chauffer l’eau chaude sanitaire. Précisons que cet air ambiant peut être celui de l’intérieur, de l’extérieur ou même celui qui est extrait d’une VMC. Les calories qui ont été récupérées sont alors transmises dans le ballon. Même si les ballons thermodynamiques ont recours à l’énergie électrique pour fonctionner, les calories présentes dans l’air ambiant demeurent leurs principales sources d’énergie. À titre de rappel, les calories sont une énergie non polluante et sont disponibles dans une quantité illimitée.

Entre l’eau chaude instantanée et l’eau chaude accumulée : que choisir ?

En décidant de combiner le chauffage et la production d’eau chaude sanitaire, vous avez le choix entre :

– bénéficier d’une eau chaude instantanée

Trouvons un fabriquant un chauffagiste dans votre ville

demander un devis dans votre région

– bénéficier d’une eau chaude accumulée.

Afin d’obtenir de l’eau chaude instantanée

La chaudière va chauffer l’eau à la demande et en permanence. Pour ainsi dire, la chaudière va se mettre en marche dès que vous ouvrez le robinet, qu’il fasse jour ou nuit. En ce sens, la chaudière va aussi fonctionner en été. Elle consommera de l’énergie toute l’année.

Dans le cas de l’eau chaude accumulée

Il faut prévoir l’installation d’un cumulus. L’eau du réseau de chauffage qui circule au travers des radiateurs et des planchers chauffants est la même qui circule dans le ballon. En été, le ballon peut alors fonctionner à l’électricité ou bien à l’énergie solaire.

Pourquoi coupler la chaudière et l’eau chaude sanitaire intégrée ?

Rappelons qu’un tel système permet de chauffer à la fois le logement ainsi que l’eau utilisée pour la douche, le lave-vaisselle, le lave-linge et la vaisselle.

Les avantages

Les avantages
Illustration
Aucun risque de tomber à court d’eau chaude
Comme l’eau est chauffée à la demande, vous pourrez toujours en jouir en permanence.
Meilleur rendement de la chaudière
Comme il assure deux fonctions, la chaudière affiche un meilleur rendement.
Installation peu encombrante
Comme il s’agit d’un dispositif deux en un, vous n’aurez pas à installer deux appareils chez vous.
Plus économique
Vous n’aurez à payer que les frais de la chaudière à l’installation.

Les inconvénients

Les inconvénients
Illustration
Pas de stockage d’eau
En cas de panne du système, vous serez privé de chauffage et d’eau chaude.
Souci au niveau de la gestion du fioul
Certains auront du mal à gérer les deux sources d’énergie combinées. Il faut toujours s’assurer qu’il y a assez de fioul pendant l’été.
Lente montée en température de l’eau
L’eau met deux fois plus de temps à arriver à la chaleur souhaitée en comparaison à un ballon d’eau chaude.
Consommation supérieure de fioul
Il faut 150 litres de fioul par an pour un foyer composé de deux membres.

Pourquoi séparer la chaudière et l’eau chaude sanitaire ?

Dans cette configuration, la chaudière chauffe uniquement l’habitation. Le chauffage de l’eau chaude sanitaire est pris en charge par le ballon d’eau chaude.

Les avantages

Les avantages
Illustration
L’eau chaude est disponible immédiatement
Le ballon d’eau chaude chauffe l’eau au volume que vous aurez choisi et le maintien à bonne température pendant une longue durée.
Pas de gaspillage
La chaudière peut être mise en arrêt notamment pendant toute la période de l’été.
Aucune dépendance à la chaudière
Comme les deux installations sont indépendantes l’une de l’autre, vous n’aurez pas à dépendre de la chaudière pour chauffer l’eau.

Les inconvénients

Les inconvénients
Illustration
Moins économique à long terme
Il faut comptabiliser les frais d’installation et le coût de l’électricité et le gaz.
Attente assez longue
Si l’eau du ballon est épuisée, il faut patienter pendant longtemps pour avoir de nouveau de l’eau chaude.
Encombrement maximum
Il faut plus d’espace pour l’installation du ballon d’eau chaude.

Toujours adopter le système adapté au logement

Le choix de coupler ou de séparer le chauffage et la production d’eau chaude sanitaire dépend en fait de la taille du logement, de la consommation réelle du foyer et du nombre de personnes qui occupent l’habitation.

Il faut prêter attention à la configuration de la maison. Le chauffe-eau intégré est une excellente alternative pour les maisons qui ne sont pas très imposantes. Si la chaudière se trouve dans le sous-sol ou à l’extérieur et que la salle de bain se trouve au second étage, vous devez patienter quelques minutes pour que l’eau se chauffe à la température souhaitée. Cela risque quelque peu de nuire au quotidien.

Rappelons que ce système permet un gain de place considérable, car il n’utilise qu’un seul réseau de tuyauterie. Par ailleurs, un seul appareil est plus facile à gérer que deux.

Si trois personnes vivent dans le foyer, le chauffe-eau intégré est plus efficace, dans la mesure où la consommation n’est pas énorme. Les familles de trois personnes ont plus de chances de faire des économies en optant pour le chauffe-eau séparé. En suivant le même schéma de raisonnement, ce système est également performant dans un grand appartement.

Il existe différentes alternatives au chauffe-eau intégré. Le plus populaire n’est autre que le cumulus électrique associé à une pompe à chaleur.