Quel revêtement choisir dans le cadre d’une pose de chauffage au sol ?

Le choix du revêtement à poser sur un plancher chauffant n’est pas une décision qui se prend à la légère. En fait, ce choix implique de prendre en compte plusieurs paramètres afin d’assurer le meilleur rendement à l’installation. Alors, PVC, carrelage, pierres ou autres ? Quels revêtements pourraient combiner au mieux l’installation d’un chauffage au sol ? Voici tout ce qu’il faut savoir sur les différents types de revêtement de chauffage au sol adaptés.

Les différents critères techniques à prendre en compte

Trois paramètres importants doivent être tenus en compte avant de faire le choix du revêtement d’un chauffage au sol adéquat : la conduction thermique, la dilatation thermique et l’isolation du sol.

La conduction thermique

On parle de conduction thermique pour désigner le niveau de diffusion de la chaleur. La conductivité thermique d’un matériau est donc sa capacité à transférer de la chaleur. Scientifiquement parlant, elle exprime la quantité de chaleur transférée par unité de temps et par unité de surface.

Généralement, la conductivité ou conduction thermique d’un matériau est liée directement à sa conductivité électrique. En effet, il a été prouvé que ce sont les électrons libres du matériau qui transfèrent la chaleur.

La dilatation thermique

La dilatation thermique d’un matériau, quant à elle, s’agit de l’augmentation de son volume pendant l’élévation de température tout en gardant une pression constante.  La dilatation est due à une forte agitation thermique des particules présentes dans le matériau.

Même si la dilatation thermique est de faible amplitude, elle peut développer une grande force. C’est la raison pour laquelle il est primordial de porter une attention particulière au coefficient de dilatation d’un matériau avant de le choisir comme revêtement dans le cadre d’un chauffage au sol.

La bonne isolation du sol

La plupart d’entre nous pense que l’isolation du sol est un critère futile lorsqu’il s’agit de chauffage au sol. Ce point de vue est totalement faux. En fait, sans isolation du sol, les différentes canalisations du système de chauffage peuvent faire face à des déperditions de chaleur. Ce qui rendra le système de chauffage moins efficace.

Trouvons un fabriquant un chauffagiste dans votre ville

demander un devis dans votre région

Prix moyen de pose d’un revêtement

Entre 40 et 60 € par m2 TTC

Les autres paramètres clés pour le choix de votre revêtement

Prendre en compte l’usage de la pièce

Bien évidemment, nous recherchons le maximum de confort et de chaleur. Dans une chambre d’enfant par exemple, il faudrait privilégier les revêtements chaleureux et anti tâches. Dans le cas d’une salle d’eau ou d’une cuisine, il faudrait plus opter pour des revêtements faciles à entretenir.

Prendre en compte l’entretien requis

Certains revêtements requièrent des entretiens réguliers et consciencieux qui ne sont pas à la portée de tous, notamment de ceux qui ont un emploi du temps assez chargé. Dans ce cas, le mieux serait de choisir des revêtements qui peuvent se nettoyer facilement.

Le choix décoratif du revêtement

Il est aussi très important d’harmoniser le revêtement avec le décor de votre intérieur. Heureusement pour nous, les fabricants sont débordés d’imagination et proposent aujourd’hui différents types de revêtements avec une large gamme de tailles, de couleurs et de design.

Les meilleurs revêtements pour la pose d’un chauffage au sol

Si l’on se base donc sur les trois critères cités précédemment, voici les meilleurs revêtements de sol favorables au plancher chauffant : la résine, le carrelage et les pierres naturelles ainsi que les sols souples comme les PVC et le linoleum.

La résine

Le sol en résine se combine parfaitement avec un plancher chauffant. En effet, de par sa bonne conductivité, la résine est un matériau adéquat pour la pose d’un chauffage au sol. Nous vous conseillons d’opter pour la résine polyuréthane car, elle est plus élastique et résiste mieux aux dilatations et aux fissures.

Le carrelage et les pierres naturelles

Ces revêtements résistent mieux à l’usure et représentent d’excellents conducteurs de chaleur. En optant pour ces types de revêtements, le système consommera donc moins. En plus de cela, ces matériaux ont une forte inertie thermique. La seule condition requise pour assurer un bon rendement du plancher chauffant et une bonne performance de la conduction thermique est de choisir des carreaux ou des pierres naturelles avec une épaisseur assez importante.

Les sols souples

Les sols souples, comme le PVC ou le linoleum, sont de bons conducteurs de chaleur. En plus de cela, ils résistent bien à la dilatation thermique. De plus, ils représentent une solution abordable. Si vous optez pour ce type de revêtement, prêtez bien attention aux différentes recommandations du fabricant quant à la colle à utiliser pour leur pose et à leur compatibilité.

Astuce de notre expert

Vous pouvez demander conseil à un professionnel si vous hésitez dans le choix de votre matériau de revêtement. Il pourra vous donner son avis par rapport au meilleur matériau à adapter en fonction de la configuration de votre maison et selon vos préférences. Grâce à notre formulaire vous pouvez même demander des devis à des professionnels avant de vous lancer concrètement dans le revêtement de votre chauffage au sol. Ainsi, vous pourriez comparer les prix et opter pour le professionnel qui propose la meilleure offre.

Les prix des différents revêtements

Prix général des revêtements

Vous l’aurez compris, le prix du revêtement pour la pose d’un chauffage au sol peut varier d’un matériau à un autre et en fonction de la superficie de la pièce. Ainsi, voici les prix moyens des meilleurs revêtements pour constituer un plancher chauffant :

Type de revêtement Pris hors pose TTC par m2
Résine Entre 70 et 120 €
Carrelage Entre 20 et 80 €
Pierre naturelle Entre 50 et 120 €
PVC Entre 2 et 50 €
Linoleum Entre 20 et 60 €

A ce prix de revêtement s’ajout ensuite le tarif de pose du revêtement qui s’estime entre 40 et 60 euros par m2 en fonction du professionnel.

Les aides et subventions possibles

Vous pouvez bénéficier de certaines aides et subventions pour l’installation d’un chauffage au sol. Parmi ces aides et subventions nous pouvons citer : l’aide de l’ANAH, le taux de TVA réduit à 5,5%, les subventions offertes par les conseils régional et général et l’aide de certaines associations. Toutefois, pour avoir droit à ces subventions vous devez impérativement faire appel à un professionnel qualifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

Conclusion

En fonction de votre budget et de vos préférences, il existe de nombreux revêtements disponibles sur le marché. Vous pouvez vous en octroyer à partir de 42 euros par m2 (prix posé). Bref, l’essentiel est de définir vos besoins et vos attentes par rapport au revêtement. Une fois que vous aurez tout listé et que vous vous êtes fixé un budget, il ne vous suffit plus qu’à contacter un professionnel pour considérer les paramètres techniques tels que l’isolation du sol, la conductivité thermique ainsi la dilatation thermique des matériaux que vous avez choisi.